Occitanie Sciences & technologies

Twinswheel, le petit robot-chariot Made in Cahors

Détestez-vous, comme moi, pousser un caddie surchargé, aux roulettes parfois capricieuses, dans les allées d’un hypermarché ? Eh bien ! Ce ne pourrait être qu’un mauvais souvenir, du moins dans quelques années, grâce au robot-chariot inventé par deux frères jumeaux, Benjamin et Vincent Talon.

Comme son appellation l’indique, Twinswheel est composé de deux grandes roues jumelles. Elles encadrent un coffre supportant jusqu’à 40 kg de charge et lui permettent de franchir des trottoirs de 20 cm. Mais surtout, le chariot est capable de suivre à la trace son utilisateur grâce à un laser et des caméras 3D. Ces appareils le « photographient » dès que celui-ci appuie sur le bouton de départ, puis le repèrent en continu sur la base d’un traitement de 40 images par seconde.

Si l’on ajoute que Twinswheel dispose d’une autonomie d’une dizaine d’heures et peut atteindre la vitesse de 30 km/h, on voit tout l’intérêt que représente l’utilisation de ce chariot-robot sur des sites industriels ou commerciaux pour transporter des outils ou des colis en suivant les employés. Twinswheel, fabriqué à Cahors par la société Soben d’amortisseurs innovants présidée par Benjamin Talon, est actuellement testé dans le groupe Siemens et devrait l’être prochainement chez Renault, la SNCF et La Poste. La production d’une dizaine de robots est en cours durant cet automne avec pour perspective de la porter à une cinquantaine d’unités en 2018.

Cependant pour Vincent Talon, responsable du volet intelligence artificielle, l’objectif ne se limite pas à faire de Twinswheel un robot suiveur. Il s’agit de le rendre réellement autonome. Ainsi à l’hypermarché, il ferait la queue et paierait à ma place, me rejoindrait à l’extérieur, me suivrait jusqu’au domicile avec les achats et il retournerait au centre commercial. Un véritable rêve, n’est-ce pas, qu’entretiennent pour nous les frères Talon au sein de leur belle entreprise lotoise.

À lire aussi

pas de commentaires

Laisser un commentaire