Bourgogne-Franche-Comté Décoration

TOLIX, la chaise du Morvan, icône du design industriel !

Si vous aimez les décorations vintage, l’esthétique industrielle, les couleurs vives ou pastel, vous serez sans aucun doute séduit par les chaises de l’entreprise TOLIX et son emblématique Modèle A.

Rendez-vous compte que cette chaise, fabriquée depuis 1934 à Autun aux portes du Morvan, fait partie des collections du MOMA, le Musée d’Art Contemporain de New York , et qu’elle est exposée au Centre Pompidou. Le Modèle A est devenu une icône du design industriel !

L’histoire commence en 1930 avec Xavier Pauchard, artisan chaudronnier. Pionnier de la galvanisation, il se lance dans le mobilier et la chaise A sera parmi ses premières créations. Solide, légère, inoxydable, facile à entretenir et à empiler, son succès est immédiat. Elle équipe les terrasses de café, les jardins publics, les salles des fêtes, les casernes, les hôpitaux et même le paquebot Normandie ! Dès les années 80, c’est au tour des architectes d’intérieur et des designers, dont le célèbre Terence Coran, de tomber sous le charme.

Une histoire qui aurait pu se terminer en 2004 car, face à la concurrence des contrefaçons asiatiques, la société familiale périclite. Mais la directrice financière Chantal ANDRIOT, entrée chez Tolix en 1973, se refuse à la voir disparaître et la rachète avec une poignée de salariés.

Depuis, Chantal a su redonner du souffle à l’entreprise en pariant sur l’innovation et la qualité : de la couleur sur un mobilier jusqu’alors uniquement en noir et blanc, de nouveaux modèles, des machines ultra-performantes pour emboutir l’inox. Une façon de se positionner sur le haut de gamme par rapport à une concurrence privilégiant l’aluminium moins cher mais moins résistant. Et les commandes ont redémarré en flèche, assurant vitalité et optimisme à la petite entreprise autunoise. Aujourd’hui, la moitié du chiffre d’affaires est réalisée à l’export, notamment aux Etats-Unis et en Chine !

TOLIX viendrait-elle du même village qu’Astérix, Obélix ou Panoramix ? Une chose est sûre, tels nos irréductibles gaulois, TOLIX résiste encore et toujours…

À lire aussi

pas de commentaires

Laisser un commentaire