Bretagne Jouets Made in France

Tirot, les p’tits bateaux en bois bretons qui vont sur l’eau !

Vous connaissez sûrement la réputation du Jura pour la production des jouets en bois. Mais savez-vous que, dans la petite cité bretonne de Romagné près de Fougères, l’entreprise familiale Tirot n’a rien à envier dans ce secteur. Elle fabrique des bateaux jouets en hêtre depuis 70 ans !

Une belle histoire de reconversion artisanale, ainsi que l’explique Nicolas Tirot qui a repris l’atelier en 2008. En 1946 au sortir de la deuxième guerre mondiale, son grand-père sabotier constate que d’une part les sabots se vendent de moins en moins et que d’autre part de plus en plus de familles partent en vacances au bord de la mer du fait du développement des congés payés. Il décide alors de transformer les coques de sabot en coques de bateau. A charge pour son épouse, qui est couturière, de confectionner les voiles !

Mais il ne suffit pas de construire de  beaux voiliers. Ces embarcations miniatures doivent être, comme dans la comptine, des « p’tits bateaux  qui vont sur l’eau » et ne se renversent pas à la première vaguelette. Leur fabrication nécessite beaucoup de minutie car les coques taillées une par une dans des plateaux de hêtre sont toutes différentes. Il faut, selon Nicolas, compter entre 40 et 50 « passages entre les mains » pour obtenir, après le pontage, la voilerie, le ponçage et la peinture, un bateau parfaitement équilibré.

Et le travail réalisé par Nicolas et un seul salarié porte ses fruits puisque l’entreprise Tirot produit chaque année une vingtaine de modèles de misainiers, thoniers et autres bateaux à voile – le plus grand mesure 70 cm –  pour un total de l’ordre de 10 000 pièces. Elles sont vendues dans plus de 250 magasins en France et à l’étranger.

De plus, la société familiale a reçu le prestigieux label d’Entreprise du Patrimoine Vivant ainsi que le prix à la création Produit en Bretagne. L’établissement maîtrise en effet toute la chaîne de fabrication, y compris la sélection des hêtres que Nicolas, fervent partisan des «circuits courts» et également exploitant-forestier, effectue lui-même dans les forêts de la région. Son souci du « Made in local » est tel qu’il utilise des oeillets de chaussure pour les faux hublots de décoration – Fougères était l’une des capitales françaises de cette industrie jusqu’aux années 1970.

Eh, oui ! Il existe au cœur du pays de Fougères une petite entreprise bretonne qui est le dernier fabricant français de bateaux jouets en bois à résister à la concurrence asiatique. Profitons de cette période de Noël pour souhaiter à la société Tirot de continuer à développer sa production au plus grand bonheur de nombreuses générations d’enfants (et de collectionneurs).

À lire aussi

pas de commentaires

Laisser un commentaire