Bien-être Provence-Alpes-Côte d'Azur

Les produits cosmétiques L’Occitane, la success-story d’un passionné de sa belle Provence

Nathalie Schraen Guirma

L’Occitane en Provence, cette marque de produits de beauté, vous la connaissez certainement par ses multiples magasins et sa boutique en ligne. Elle fait d’ailleurs partie des enseignes préférées des Français, la sixième au classement 2014.

Savez-vous que cette entreprise de dimension mondiale a été fondée il y a 40 ans par un étudiant en lettres, écolo de coeur. Ce conte provençal moderne commence à Manosque, cette cité des Alpes de Haute Provence si chère à Jean Giono, où Olivier Baussan, alors âgé de 23 ans, achète un vieil alambic découvert dans un garage. Son projet est de valoriser les produits de terroir et les savoir-faire de sa belle région en revisitant les traditions de distillation de plantes locales comme la lavande, le romarin et le cade. Des « recettes de grand-mère » qu’il affine avec l’aide d’un savonnier et vend sur les marchés sous la marque L’Occitane.

La société s’implante lentement : une usine à Manosque en 1981, une dizaine de boutiques en 1992. Son développement s’accélère avec l’arrivée de Reinold Geiger, un investisseur autrichien qui crée en 1997 le Groupe l’Occitane et lui donne son ampleur actuelle : cinq marques de produits cosmétiques et de bien-être, 65 millions de flacons, pots et tubes fabriqués par an, 2800 boutiques dans 90 pays (150 en France), 8000 salariés (1500 en France), un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros dont 90% à l’export.

Pourtant, ce succès industriel et commercial n’a de sens pour Olivier Baussan, devenu directeur artistique du Groupe, que si l’Occitane conserve ses valeurs initiales. L’entreprise s’est ainsi engagée « pour une cosmétique naturelle dédiée au bien-être dans le respect des savoir-faire hérités de Provence ».

Les matières premières qu’utilise la marque historique et principale du Groupe, désormais dénommée L’Occitane en Provence, proviennent toutes du sud de la France ou de la Méditerranée à l’exception du beurre de karité produit par des associations de femmes au Burkina Faso. De plus, l’entreprise, dont la production demeure essentiellement réalisée à Manosque – une usine de 48 000 m2 comprenant un laboratoire d’une centaine de chercheurs – est régulièrement mise en exergue comme « modèle d’organisation faisant de l’homme, l’environnement et la territorialité sa préoccupation ».

En outre, Olivier Baussan, qui se déclare« plus proche des agriculteurs que de la Bourse », s’attache à promouvoir d’autres produits provençaux. Après avoir été le promoteur de l’huile d’olive de Provence en fondant Oliviers & co et Première Pression Provence , il a racheté les calissons du Roy René dans l’idée de relancer la production d’amandes en Provence. À suivre dans un prochain article… 😉

À lire aussi

1 commentaire

  • Répondre Histoire | Pearltrees 15 février 2017 at 23:12

    […] Les produits cosmétiques L’Occitane, la success-story d’un passionné de sa belle Provence – …. L’Occitane en Provence, cette marque de produits de beauté, vous la connaissez certainement par ses multiples magasins et sa boutique en ligne. Elle fait d’ailleurs partie des enseignes préférées des Français, la sixième au classement 2014. Savez-vous que cette entreprise de dimension mondiale a été fondée il y a 40 ans par un étudiant en lettres, écolo de coeur. Ce conte provençal moderne commence à Manosque, cette cité des Alpes de Haute Provence si chère à Jean Giono, où Olivier Baussan, alors âgé de 23 ans, achète un vieil alambic découvert dans un garage. […]

  • Laisser un commentaire