Languedoc-Roussillon Sciences & technologies

Les drones Sydair, des amis qui peuvent vous sauver la vie

Les drones, ces appareils volants télécommandés, ont de plus en plus la cote auprès du grand public –les drones jouets ont battu tous les records de vente au dernier Noël – comme des professionnels avec des engins dotés de caméras et pouvant transporter des charges. Mais leur utilisation est « mise à toutes les sauces » dans les médias, qui créent souvent le buzz autour d’actions illicites : survols de zones interdites, tentatives de passage de drogue à l’intérieur de prisons.

Eh bien ! moi, je vais vous faire découvrir à Bagnols sur Cèze non loin de Nîmes la société Sydair, référencée par l’Aviation Civile en tant que constructeur aéronautique, dont le défi est de fabriquer des drones pouvant aider à sauver des vies.

Une toute jeune entreprise crée en 2013 par Sylvain Gréboval, pilote avion et Ulm et télépilote de drone qui a joint sa passion de l’aviation avec son expérience de dirigeant de société, puis rejoint par Damien Blairon, technicien composite avec une expérience de plusieurs années à Eurocopter et instructeur de pilotage de drone.

Dans ce secteur en pleine croissance, la grande force de Sydair par rapport à la concurrence est de proposer des appareils sur-mesure, en s’adaptant à n’importe quel cahier des charges, monocoques, c’est-à-dire entièrement moulés et donc sans vis, et avec un fuselage aérodynamique complétement étanche et donc sans aucun fil qui dépasse. Les drones Sydair sont ainsi insubmersibles et peuvent être utilisés sans se dégrader dans les conditions météorologiques les plus dures (vent, humidité, températures entre – 50°C et + 50°C ). De plus, Sydair s’investit dans la formation des télépilotes, pour laquelle la société est désormais centre agréé au niveau de la Région

Et sur la priorité de s’engager toujours plus en faveur de la sécurité publique, Sydair ne manque pas d’ambitions : l’entreprise projette de porter de 15 à 200 kg la capacité des drones à soulever du matériel médical et de développer un appareil avec mesure thermique infrarouge pour la recherche de corps ensevelis. Quel gain de temps (et de coût) en perspective pour apporter des secours en montagne ou en mer lorsque l’hélicoptère et l’avion sont bloqués par des contraintes techniques !

Sydair est ainsi devenue en moins de trois ans une parfaite illustration de la capacité de nos ingénieurs et techniciens à créer de petites entreprises innovantes de haute technologie dans des secteurs de pointe comme celui des prestations aériennes.

À lire aussi

pas de commentaires

Laisser un commentaire