Alsace Mode

Labonal, les chaussettes Made in Alsace qui protègent les amoureux de la forêt

Labonal Schraen-Guirma

« Mieux vaut prévenir que guérir », figurez-vous que ce proverbe concerne désormais les promenades en forêt ! En cause, la multiplication des cas de maladie de Lyme – 12 à 15 000 par an en France, dont la moitié en Alsace –, une infection aux conséquences parfois graves provoquée par des piqûres de tiques. Ces acariens parasites se fixent généralement sur le bas des jambes.

Eh bien ! La société Labonal, installée à Dambach-la-ville à mi-chemin entre Strasbourg et Colmar, a pris les devants en étant la première à fabriquer une chaussette anti-tiques à effet permanent. Un principe actif fixé dans les fibres agit sur les tiques qui se sont accrochées sur la chaussette, en détruisant en 15 mn leur système nerveux, puis en les faisant mourir après 2 h. Un modèle considéré comme un instrument de prévention indispensable pour les  professionnels de la forêt comme les bûcherons et les gardes-chasse.

De fait, l’entreprise Labonal, créée en 1924 sous le nom de La bonneterie alsacienne et connue par son logo en forme de panthère, a totalement réorienté sa production depuis sa reprise en 1996 par une équipe de cadres avec à sa tête Dominique Malfait, son directeur actuel. Comme l’explique Dominique, sur les 300 millions de paires de chaussettes vendues chaque année en France, 95% d’entre elles sont produites dans des ateliers délocalisés. Mais pour lui, il n’était plus question de fabriquer dans des unités à l’étranger des articles à bas prix pour la grande distribution. Dominique a pris la décision de rapatrier l’ensemble de la confection car il estime que « l’avenir est au Made in France et à la réindustrialisation de notre pays ».

Dominique a ainsi recentré la production sur le haut de gamme en jouant sur trois leviers : l’automatisation de la fabrication, du fil au tricotage, puis à la couture grâce à un parc de machines à la pointe de la technologie – une chaussette est confectionnée en 6-7 mn -, un contrôle qualité qui reste manuel et un effort particulier sur la recherche-développement. 10% de la centaine de salariés y sont affectés pour créer de nouvelles collections et développer des innovations.

Il s’agit de tester d’autres fibres, synthétiques ou naturelles comme le bambou et les poils de chameau et de yack. L’objectif est également de « faire la différence » sur les marchés de niche liés aux voyages et aux randonnées avec des modèles anti-tiques, anti-moustiques, anti-bactériens, anti-fatigue et autres Spécial montagne ou ski. Pari réussi car l’entreprise Labonal produit deux millions de paires de chaussettes ou socquettes par an. Elle fait partie des cinq derniers fabricants français du secteur.

Eh oui, grâce à la Marque à la panthère Made in Alsace, les amoureux de la nature sont protégés des tiques, des moustiques ou des engelures, qu’ils randonnent en forêt tempérée, en savane africaine ou en haute montagne, du moins au niveau des pieds !

À lire aussi

pas de commentaires

Laisser un commentaire