Bourgogne-Franche-Comté Mode

Henry Jullien, des lunettes Made in Jura qui en mettent plein la vue !

Allez, commençons, pour une fois, par quelques chiffres et un peu d’histoire ! Savez-vous que, dans l’Hexagone, nous sommes plus de 40 millions à porter des « binocles » et que 13 millions de lunettes de vue et 5 millions de lunettes solaires y sont vendues chaque année ? Savez-vous aussi que le Jura est le berceau historique de la lunetterie française, depuis la création en 1796 de montures en fil de fer par un maître-cloutier de Morez, et que ce département réalise 75% de la production nationale de montures?

Cependant, du fait de la concurrence étrangère, notamment italienne, sur le marché français des montures, il ne reste qu’une dizaine d’entreprises jurassiennes à les fabriquer entièrement dans la région. Et c’est l’une de ces « irréductibles », la lunetterie Henry Jullien, que j’ai découverte à Lons-Le-Saunier. La manufacture fondée en 1921 par Henry Jullien est dirigée depuis 1986 par son petit-fils Pierre Fauveau, un PDG passionné qui préfère, comme argument de vente à l’international, le Made in Jura au Made in France jugé trop réducteur.

La marque produit plus de 100 000 montures haut de gamme par an, dont les mythiques modèles métalliques en doublé or laminé qui font sa réputation mondiale. Des modèles prestigieux réalisés de A à Z dans les ateliers lédoniens à partir d’un processus complexe d’union d’une couche d’or au métal de base pour obtenir le fil qui sera matricé, torsadé, twisté et galbé pour créer la monture. Cette fabrication ne compte pas moins de 300 opérations effectuées par une quarantaine de spécialistes, pour la plupart des femmes à cause de la précision que requiert le travail d’assemblage et de décoration des montures.

Mais, dans l’univers du luxe, où les lunettes de vue sont autant des accessoires de mode que des appareils de prothèse médicale, une entreprise créatrice de ses propres collections comme Henry Jullien ne peut se contenter de « modèles-cultes ». Elle doit constamment faire évoluer son offre en anticipant sans cesse. Il faut, selon Pierre Fauveau, « savoir presque un an à l’avance ce qui va marcher ou pas et pour cela capter des signaux auprès de gens qui sont un peu en avance par rapport à la mode ».

La marque mise ainsi sur d’autres matières comme le titane, l’acétate ou la fibre de verre et sur des formes et des couleurs nouvelles, pour réaliser des collections plus tendance pour un public plus jeune et plus urbain, tout en conservant le style et la qualité Henry Jullien. Une diversification couronnée de succès puisque le chiffre d’affaires de la société a crû de 30% en 2015

Eh Oui ! A Lons-Le Saunier, cette charmante préfecture située au pied du massif jurassien, le Made in Jura a pour porte-drapeau naturel la fromagerie Bel dont l’emblématique Vache qui rit a conquis la planète entière mais n’oublions pas la lunetterie Henry Jullien, dont les montures en mettent également plein la vue !

À lire aussi

pas de commentaires

Laisser un commentaire