les Hauts-de-France Sciences & technologies

Giroptic, la start-up lilloise dont la caméra 360° a tapé dans l’oeil de Richard Branson

Richard Branson, vous connaissez sûrement le nom de cet homme d’affaires flamboyant, créateur de la marque Virgin qui « cartonne » dans les transports et les médias. Eh bien ! Figurez-vous qu’en janvier 2016, ce milliardaire britannique avait invité dans son île privée des Caraïbes le PDG de Giroptic, une start-up nichée dans le Parc Euratechnologies de la métropole lilloise. Non pour des vacances paradisiaques mais pour que ce jeune entrepreneur présente le dernier modèle de sa société, la 360cam, à des investisseurs venus du monde entier. Giroptic était l’une des trois sociétés sélectionnées sur un millier de postulantes.

Mais qu’a de si révolutionnaire cette caméra développée par une « jeune  pousse » d’une trentaine de salariés? La Giroptic 360cam permet de prendre des photos et des vidéos en haute définition à 360°, qui peuvent être vues en « live » ou chargées sur Face Book ou Youtube sans aucune action de la part de l’utilisateur. Pour cela, la caméra intègre trois objectifs avec un angle de vue de 185° et autant de capteurs de 8 millions de pixels. Un logiciel fusionne ensuite les trois images.  Elémentaire, mon cher lecteur !

Cet appareil au look  de Jabba de Hutt dans Star Wars, qui tient dans la paume de la main, offre aux particuliers une technologie réservée jusqu’alors aux professionnels pour un prix accessible (de l’ordre de 500 euros). De fait, la 360cam change totalement la façon dont les gens enregistrent, téléchargent, partagent et visualisent leurs photos et vidéos. Conçue au départ pour fournir des prises de vue panoramiques aux agents immobiliers, la caméra se révèle très conviviale pour créer des images sphériques étonnantes, par exemple lors d’événements sportifs ou de voyages. On peut d’ailleurs l’utiliser sour l’eau et la fixer sur une perche à selfie !

De plus et surtout « c’est sans conteste Giroptic qui détient la meilleure technologie » selon un responsable d’un fonds d’investissement, qui a scruté le marché des caméras 360° en Europe et dans la Silicon Valley. Il n’est donc pas étonnant que 4000 360cam aient été prévendues dès l’annonce de leur commercialisation, pour 70% aux Etats Unis et 20% en Asie, et que, depuis 2008, la start-up ait levé 6 millions de dollars pour soutenir son développement, dont 1,5 sur une plate-forme américaine de financement participatif.

Un grand cocorico pour Giroptic, cette start-up lilloise qui tape dans l’oeil du gotha du business international et qui fait honneur au label French Tech de la patrie du P’tit Quinquin.

À lire aussi

pas de commentaires

Laisser un commentaire