Aquitaine Artisans d'art Décoration

Chez Thierry Devrelle à Cognac, les coffrets deviennent des œuvres d’art!

Tous les ans, c’est le même casse-tête. Que vais-je offrir à maman pour la fête des mères ? Et à papa trois semaines plus tard ? Pour cette année, j’ai fait le choix de coffrets, l’un à bijoux, l’autre à cigares. Bon, c’est vrai, rien d’original en matière d’image des parents, cigares pour papa et bijoux pour maman, mais j’assume !

L’idée m’est venue en découvrant à Cognac les superbes coffrets en marqueterie que réalise Thierry Drevelle. J’ai été époustouflée par la qualité de son travail, alliant des savoir-faire rares de cintrage, de placage et de vernissage avec des techniques d’avant-garde. Un travail basé sur une double exigence : le respect des matières nobles, des essences rares venant des cinq continents, et la pertinence des lignes et des usages futurs de l’objet.

Ses coffrets deviennent ainsi de véritables œuvres d’art, tels le Douro, réalisé tout en courbes comme le fleuve du Portugal, le Fang en référence à une ethnie du Gabon, avec sa forme de défense en bois wengé, et un « petit nouveau », entièrement en résine avec un placage en ébène blanc du Laos.

Dans l’atelier familial, installé dans un ancien chai depuis 1949, chaque création ou restauration de coffret ou de meuble de présentation pour vins et spiritueux raconte l’histoire d’une rencontre avec un client passionné et se mesure en émotions. Ainsi la rénovation d’un coffre gothique du 15ème pour le Patrimoine National et la réalisation d’une « cave » à cigares pour un champion automobile. Une clientèle prestigieuse de particuliers, d’institutions et de grandes marques comme Hennessy, Dom Perignon ou Lanvin, et surtout le grand honneur pour Thierry Drevelle de figurer parmi les 300 artisans du monde entier et de toutes spécialités conviés au salon Révélations des Métiers d’Art et de la Création, qui s’est tenu au Grand Palais à Paris en septembre 2013.

Je n’ai évidemment pas commandé mes coffrets aux Ateliers Drevelle, ne faisant toujours pas partie du Patrimoine National, ni du gotha de l’automobile ou du luxe. Mais je vous l’affirme, haut et fort : « A Cognac, au cœur du vignoble charentais, l’excellence à la française ne se limite pas à la célèbre eau-de-vie».

 

À lire aussi

pas de commentaires

Laisser un commentaire