Categorie

Midi-Pyrénées

Art de la table Artisans d'art Décoration Midi-Pyrénées

L’excellence dans le Lot, l’excellence dans le Pot… avec la porcelaine Virebent !

« Un objet n’est beau que si sa forme correspond à sa fonction », telle est la devise que revendique fièrement la manufacture de porcelaine Virebent située au cœur du département du Lot.

Les assiettes, plats, saladiers, bouteilles, huiliers et autres articles de table « ultra-design » produits par cette entreprise, adoptent un style novateur se définissant par une volonté d’épuration des lignes en l’absence de tout décor.

Quel contraste entre ces objets en porcelaine « ultra-contemporains » et le caractère désuet de l’usine Virebent fondée en 1924, où ils sont fabriqués ! Tout est parti du coup de coeur de l’actuelle gérante Frédérique Caillet pour cette manufacture historique de composants en porcelaine, puis d’articles de table et décoration, dont certains des modèles font partie des collections du Musée des Arts Décoratifs de Paris. Mais Virebent avait connu des difficultés et Frédérique Caillet, directrice de société, et le designer Vincent Collin l’avaient rachetée après sa liquidation en 1999.

Un pari réussi car la manufacture a retrouvé le chemin du développement, en s’appuyant sur de grands designers et des artistes pour la création de nouvelles lignes tout en conservant son équipement d’origine – seuls les fours ont été remplacés – et les techniques traditionnelles de moulage, coulage, démoulage, calibrage, pressage, puis de cuissons et d’émaillage, qui avaient fait sa renommée. Et ce grâce au savoir-faire d’une équipe d’une dizaine d’ouvrières formées souvent de mère en fille, uniquement des dames car selon la responsable de la production « Ici, on touche de l’hyper-fragile, c’est pour cette raison qu’il n’y a que des femmes ! ».

Désormais, la Manufacture Virebent Porcelaine du Lot, labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant depuis 2007, développe de nombreux modèles pour de grands noms de la restauration en France – par exemple le Fouquet’s –, en Allemagne, en Grande Bretagne, aux Etats Unis et au Japon. Oui, le Made in Lot d’excellence, ce ne sont pas seulement les confitures Bonne Maman, c’est aussi la porcelaine Virebent.

Artisans d'art Décoration Midi-Pyrénées

Craman Lagarde, une ébénisterie occitane qui meuble les plus beaux palais du monde

Connaissez-vous l’ébène de Macassar, le palissandre de Santos ou la loupe d’Amboine ? Des noms, qui font rêver, de régions d’Asie et d’Amérique d’où proviennent les bois précieux utilisés par Jean-Paul Craman dans l’ébénisterie familiale de Revel en région toulousaine.

Il ne suffit évidemment pas de se procurer des matériaux d’exception pour fabriquer des meubles d’exception. Jean-Paul et son épouse, représentant la cinquième génération d’ébénistes de la famille Craman, sont entourés de toute une équipe de compagnons fidèles et hautement qualifiés, ébénistes, marqueteurs, doreurs, sculpteurs, bronziers et ciseleurs, qui appliquent de manière scrupuleuse des savoir-faire traditionnels. Et pour quel résultat ? Les pièces qui sortent de l’atelier sont d’une beauté à couper le souffle !

Mais comment cette petite entreprise régionale s’est-elle fait connaître au Moyen Orient? Par le hasard d’une rencontre, dans les années 90, de Jean-Paul Craman avec le décorateur d’une famille royale, qui commande une table d’apparat pour les réceptions princières. C’est le déclic pour une cascade de demandes d’autres clients prestigieux, du Moyen Orient mais pas seulement. Craman Lagarde exporte aujourd’hui 80% de sa production dans le monde entier.

160 à 200 pièces uniques par an, des reproductions de mobiliers originaux des 18ème et 19ème ou de style Art Déco et de plus en plus de créations contemporaines réalisées en association avec des designers de renom. Parmi elles, un superbe banc VENICE d’inspiration hawaïenne dessiné par Jean-Marc Gady, qui a été exposé au Musée des Arts Décoratifs de Paris.

Craman-Lagarde s’affirme à travers le monde comme une grande signature du meuble du luxe à la française. Quel incroyable destin pour cet atelier familial fondé à Revel en 1947 !