Categorie

Lorraine

Artisans d'art Décoration Lorraine

Chez Laval à Liffol le Grand, des meubles de style uniques pour des yachts d’exception

Liffol le Grand, le nom de cette commune vosgienne ne vous dit peut-être rien. Et pourtant ce bourg d’environ 2000 habitants est connu comme l’une des capitales mondiales du siège et du meuble de style. Dans ce terroir de forêts, la spécialité locale, ce n’est ni le « bonbon », ni le « drap blanc » des Vosges mais le mobilier très haut de gamme. Liffol le Grand en accueille plusieurs fabriques, dont la manufacture Laval que j’ai eu la chance de découvrir.

Cette entreprise familiale, créée en 1892 par Hippolyte Laval, s’est longtemps contentée de fabriquer des carcasses de siège vendues en « bottes », avant de se positionner en 1980 sur le marché du mobilier de luxe. Leurs différents ateliers sont composés d’artisans aux compétences les plus variées, du prototypage à la mouluration, en passant par le plaquage, la sculpture, le laquage, la dorure, le gainage cuir et le garnissage.

Mais le plus de la société Laval est de ne pas s’être limitée aux techniques de l’ébénisterie traditionnelle et de les avoir conjuguées avec les métiers connexes de la métallerie, de la verrerie et des matériaux composites. Pour cela, l’entreprise a développé un bureau d’études de 8 ingénieurs et des installations qui lui permettent d’intégrer dans les fabrications, des éléments en acier, laiton, aluminium, laiton, fibre de verre, polycarbonates et autres matières synthétiques.

Les résultats n’ont pas tardé. Tout en créant ses propres collections, Laval SA réalise des meubles de style classique ou ultra-contemporain, en mini-séries ou pièces uniques, pour des clients prestigieux en France et à l’étranger, comme les plus grands designers et décorateurs, les palaces les plus chics et désormais le secteur des yachts de luxe.

C’est d’ailleurs sur une « dining chair » destinée à un yacht américain que j’ai pu apprécier directement le raffinement et la qualité de confort d’un siège fabriqué chez Laval SA : une double coque en fibre de verre sur pied rotatif avec une garniture en mousse imputrescible gainée d’un magnifique cuir blanc. Il ne manquait plus que le yacht, l’équipage et les flots bleus et chauds des Caraïbes !

Arrêtons cependant de rêver et souhaitons plutôt « bon vent » à ce fleuron du Made in Vosges, labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant, dont le chiffre d’affaires approche les 8 millions d’euros avec 30% à l’export (pour une centaine de salariés). Que les sièges et autres meubles Laval continuent de s’implanter dans l’univers du luxe, sur terre et sur mer !

Le goût à la française Lorraine

Avec les mandolines De Buyer, c’est tous les jours la fête en cuisine!

Eh Oui ! Une mandoline n’est pas seulement cet instrument à cordes d’origine napolitaine « immortalisé » par Dalida dans « mon petit bambino », c’est aussi pour nous, cuisinières et cuisiniers occasionnels, sans parler des professionnels, l’ustensile indispensable pour émincer parfaitement les légumes.

Autant dire qu’il nous faut une mandoline solide, pratique, précise et super-tranchante ! Et pour dénicher un tel produit et d’autres appareils culinaires d’excellence, je vous emmène chez De Buyer, une entreprise vosgienne située au Val d’Ajol non loin de Remiremont.

« Rester compétitif, se développer à l’international, conquérir de nouveaux marchés, pour être dans la locomotive et non dans un wagon du milieu » tel est le leitmotiv de cette manufacture familiale spécialiste des articles de cuisine haut de gamme depuis 1830. De fait, la Maison De Buyer a trouvé le juste équilibre entre tradition et modernité.

D’un côté, l’entreprise s’appuie sur une expérience de plus de 180 ans dans la transformation des métaux (acier, cuivre, aluminium ou inox) avec des savoir-faire rares en polissage manuel, fluoprojetage et en utilisant toujours une presse à emboutir du début du 20ème siècle. De l’autre, elle innove dans les nouveaux matériaux brevetés par la société, tel le silicone. Elle utilise pour cela des équipements uniques conçus par un bureau d’études intégré.

Cette manufacture presque bicentenaire propose plus de 2500 produits. Reconnue comme marque leader pour la création de nouveaux appareils, elle dépose des dizaines de brevets chaque année. Et la quantité ne nuit pas à la qualité ! Les ustensiles De Buyer sont appréciés par les plus grands professionnels. L’entreprise travaille en partenariat avec les meilleures écoles de formation comme l’Institut Paul Bocuse, l’Ecole Nationale de la Pâtisserie et l’Ecole de Cuisine Alain Ducasse. De plus la société a reçu le prestigieux label d’Entreprise du Patrimoine Vivant.

La conquête de nouveaux marchés est donc une priorité affichée par De Buyer, qui réalise d’ores et déjà un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros dont la moitié à l’export (pour 150 salariés). La société s’est ainsi engagée dans la labellisation  Origine France Garantie de ses produits, un label beaucoup plus difficile à obtenir que l’appellation Made in France car il exige que 50% du prix de revient soit acquis sur le territoire français. C’est un argument important pour conquérir de nouveaux marchés, dans l’Hexagone et surtout à l’étranger, où la renommée d’excellence de notre art culinaire n’est plus à faire !

Pas étonnant que les mandolines et autres poêles « grand-mère » Origine France Garantie de la marque De Buyer « fassent valser » les légumes de tous pays ! C’est déjà le cas dans 95 nations.