Categorie

Jouets Made in France

Bretagne Jouets Made in France

Tirot, les p’tits bateaux en bois bretons qui vont sur l’eau !

Vous connaissez sûrement la réputation du Jura pour la production des jouets en bois. Mais savez-vous que, dans la petite cité bretonne de Romagné près de Fougères, l’entreprise familiale Tirot n’a rien à envier dans ce secteur. Elle fabrique des bateaux jouets en hêtre depuis 70 ans !

Une belle histoire de reconversion artisanale, ainsi que l’explique Nicolas Tirot qui a repris l’atelier en 2008. En 1946 au sortir de la deuxième guerre mondiale, son grand-père sabotier constate que d’une part les sabots se vendent de moins en moins et que d’autre part de plus en plus de familles partent en vacances au bord de la mer du fait du développement des congés payés. Il décide alors de transformer les coques de sabot en coques de bateau. A charge pour son épouse, qui est couturière, de confectionner les voiles !

Mais il ne suffit pas de construire de  beaux voiliers. Ces embarcations miniatures doivent être, comme dans la comptine, des « p’tits bateaux  qui vont sur l’eau » et ne se renversent pas à la première vaguelette. Leur fabrication nécessite beaucoup de minutie car les coques taillées une par une dans des plateaux de hêtre sont toutes différentes. Il faut, selon Nicolas, compter entre 40 et 50 « passages entre les mains » pour obtenir, après le pontage, la voilerie, le ponçage et la peinture, un bateau parfaitement équilibré.

Et le travail réalisé par Nicolas et un seul salarié porte ses fruits puisque l’entreprise Tirot produit chaque année une vingtaine de modèles de misainiers, thoniers et autres bateaux à voile – le plus grand mesure 70 cm –  pour un total de l’ordre de 10 000 pièces. Elles sont vendues dans plus de 250 magasins en France et à l’étranger.

De plus, la société familiale a reçu le prestigieux label d’Entreprise du Patrimoine Vivant ainsi que le prix à la création Produit en Bretagne. L’établissement maîtrise en effet toute la chaîne de fabrication, y compris la sélection des hêtres que Nicolas, fervent partisan des «circuits courts» et également exploitant-forestier, effectue lui-même dans les forêts de la région. Son souci du « Made in local » est tel qu’il utilise des oeillets de chaussure pour les faux hublots de décoration – Fougères était l’une des capitales françaises de cette industrie jusqu’aux années 1970.

Eh, oui ! Il existe au cœur du pays de Fougères une petite entreprise bretonne qui est le dernier fabricant français de bateaux jouets en bois à résister à la concurrence asiatique. Profitons de cette période de Noël pour souhaiter à la société Tirot de continuer à développer sa production au plus grand bonheur de nombreuses générations d’enfants (et de collectionneurs).

Jouets Made in France les Hauts-de-France

Meccano à Calais, la plus british des marques françaises de jouets

Parmi les jeux de construction de renommée internationale, vous connaisssez bien sûr le danois Lego, l’allemand Play Mobil mais vous avez peut-être oublié le plus ancien, le français Meccano. Un jouet Made in Calais devenu français « par naturalisation » car il est « né » de l’autre côté du Channel !

L’emblématique jeu d’assemblages de lamelles métalliques perforées à l’aide de vis et d’écrous a été en effet inventé à Liverpool en 1898 et fabriqué en Angleterre sous le nom de Meccano au début des années 1900. De fait, l’usine de Calais, ouverte en 1959 par Meccano France, demeure son seul grand site de production depuis la fermeture de la fabrique de Liverpool en 1979. De cet établissement de 70 salariés, entièrement automatisé depuis 2006, sortent chaque jour plusieurs milliers de boîtes de Meccano expédiées dans des magasins monde entier.

« Une usine ancienne à l’esprit jeune », c’est ainsi que la décrit son responsable recherche et développement car il faut constamment évoluer dans l’offre proposée aux enfants avec pour objectif de stimuler leur créativité. La marque a ainsi créé en partenariat avec la ville de Calais un « laboratoire expérimental », centre pédagogique et ludique où les enfants et aussi les adultes peuvent tester les nouveautés de la marque. 26 000 personnes l’ont visité en 2014.

Pour la direction de Meccano, il s’agit de dépoussiérer une image de jouet centenaire en introduisant de nouveaux matériaux et des technologies avancées tout en préservant un côté traditionnel qui fait l’ADN de la marque. Meccano dispose en effet à travers le monde d’une base stable de consommateurs passionnés, notamment au Canada où le jeu est plus connu que n’importe laquelle des marques locales.

C’est tout le pari de la nouvelle gamme Evolution avec 40% des pièces fabriquées en plastique et l’accent mis sur des assemblages pour consommateurs expérimentés et sur la robotique. Les « mécanophiles », grands et petits, pourront ainsi construire les « plus grands monuments du monde » comme la Tour Eiffel ou des « Meccanoïds », ces robots high tech de plus d’un mètre sachant danser, parler et imiter les mouvements. Ces produits stars de ce Noël 2015 fonctionnent avec l’aide d’une tablette.

Eh Oui, le Père Noël n’aura pas besoin d’aller faire ses courses au Danemark et en Allemagne pour faire le bonheur des passionnés d’assemblages. Grâce à l’imagination de nos amis anglais et au savoir-faire des ingénieurs et techniciens calaisieins, il pourra remplir sa hotte de jeux de construction 100% Made in France.

Bourgogne-Franche-Comté Jouets Made in France

VILAC, les jouets en bois jurassiens qui se vendent au MOMA de New York!

Connaissez-vous la voiture de sport en bois VILAC? Mon fils de 20 mois et mon mari l’adorent avec son aspect vintage qui la rend transgénérationnelle ! Pas étonnant qu’elle fasse mouche dans plus de 20 pays à travers le monde et notamment au Japon, où notre entreprise jurassienne possède 6 boutiques!

Cette success story débute en 1911 quand Narcisse Villet, artisan tourneur, crée un atelier dans le village de Moirans-en-Montagne au sud du Jura, berceau historique de la tournerie sur bois. Les spécialités de Narcisse, ce sont les quilles, les sifflets et les bilboquets. Puis, ses fils lanceront la fabrication de jouets laqués, devenue la spécificité de l’entreprise (et lui donnant son nom, contraction de Villet et de laque!).

C’est la reprise de l’atelier en 1985 par Hervé Halgand, un représentant en jouets diplômé en arts appliqués, qui donnera à VILAC sa dimension internationale, en multipliant notamment les collaborations avec des artistes comme Calder, Keith Haring, Castelbajac ou encore Di Rosa. La marque, qui accumule les distinctions en France (Grand prix du jouet pour Babar à bascule et Toby le chien, choix de Léon le chaton comme mascotte du pavillon France à l’Exposition Universelle de Shanghai en 2010) vend désormais ses jouets dans des boutiques aussi prestigieuses que celle du MOMA, le Musée d’art moderne et contemporain de New York. Son chiffre d’affaires atteint les 10 millions d’euros, dont 35% à l’export. Aujourd’hui l’entreprise est dirigée par Laurent WEISBUCH, propriétaire également de Jeu-jura, qui souhaite créer un pôle français du jouet en bois.

Alors comment expliquer un tel succès? Tout simplement parce que VILAC propose des produits de grande qualité, au design attractif et aux couleurs chatoyantes! Bref des jouets qui ne bougeront pas avec le temps et que l’on aura plaisir à retrouver bien des années plus tard.

La production au fil des ans, s’est certes modernisée avec l’arrivée de machines à commandes numériques, mais l’essentiel de la fabrication est encore exécuté manuellement par une soixantaine d’artisans en polissage, piquage, laquage et tampographie, selon des procédés traditionnels comme la fameuse technique jurassienne du laquage au trempé. Quant au montage, l’entreprise maintient la tradition montagnarde de l’assemblage à domicile chez différentes familles. Et n’oublions pas le bois, du hêtre ou du charme, qui provient des forêts voisines !

Chez VILAC, qui a été labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant, on se revendique fièrement créateur, fabricant et distributeur de ces jouets 100% Made in Jura qui rayonnent bien au delà de nos frontières!

 

Bretagne Jouets Made in France

Smarty le rat, un doudou haut de gamme 100% Made in France

Non, Ratatouille n’est pas le seul rat sympa! Il y a également Smarty. En plus d’être un adorable petit rongeur en peluche, Smarty est 100% Made in France et porte même la marinière! Il se démarque par son design mais aussi par la qualité des matières utilisées pour sa conception. Des produits bien évidemment respectueux de la santé des enfants et de l’environnement. Chaque détail est soigné, jusqu’au coffret réalisé par Thibault Bergeron, une référence dans l’univers du luxe pour la chocolaterie, la confiserie ou encore la parfumerie. Votre peluche en devient toute précieuse!

Et ce véritable petit bijou est fabriqué à Châteaubourg en Bretagne par l’entreprise Maïlou Tradition. Il est né de l’imaginaire de Nadia Urso- Katrib, une jeune mère de famille, auteur de livres pour enfants et co-fondatrice de l’atelier.

Nadia a créé tout un univers « pédagogique » autour de Smarty en réalisant d’abord un bel album illustré qui raconte son histoire et vous fait découvrir ses compagnons de route (comme la poupée Emma, sa meilleure amie). Désormais, Smarty a dépassé l’univers du livre pour s’incarner également en doudou pour les enfants.

Alors pourquoi un rat ? Eh bien, parce que Nadia avait envie de « réhabiliter » cet animal, de lui redonner ses lettres de noblesse car ces petits rongeurs souffrent d’une mauvaise image alors que, contrairement aux idées reçues, ils sont souvent très utiles. Nadia donne ainsi l’exemple du Mozambique, pays d’Afrique où des rats dressés sauvent des vies grâce à leur extraordinaire capacité olfactive pour détecter des mines antipersonnel ou encore des cas de tuberculose. Par ailleurs, au Japon, c’est un animal qui porte chance et en Chine, la légende raconte qu’il aurait apporté le riz aux hommes.

La mission de notre rat en peluche ou en livre est désormais de protéger les petits et de changer leur regard sur le monde en véhiculant à travers son histoire un message de solidarité, de respect et de tolérance. En plus, Smarty oeuvre pour de bonnes causes ! Pour tout achat d’une peluche, 1 euro est reversé à l’association « I have a dream », qui réalise les rêves d’enfants gravement malades, et, pour celui d’un livre, 1 euro est donné à la SPA de Strasbourg.

Encore un grand bravo à cette maman et à cette entreprise d’avoir fait le pari du Made In France et longue vie à Smarty le rat, qui, j’en suis sûre, accompagnera les rêves de nombreux enfants.